Mon premier Paris Web Retour sur ma participation à une conférence à laquelle je rêvais d’assister !

La conférence Paris Web s’est tenue les 16, 17 et 18 octobre dernier. J’y étais invitée en tant qu’oratrice et cet événement m’a marquée, voici pourquoi.

Depuis presque 10 ans que la conférence Paris Web existe, je n’avais jamais eu l’occasion d’y assister. Après une participation ratée l’année dernière pour des raisons personnelles, Victor Brito, alias @victorbritopro sur twitter, m’a proposé d’animer avec lui un atelier "un jeu web accessible avec HTML5, javascript et ARIA". Notre atelier ayant été accepté, j’ai été invité à participer à la conférence et je ne le regrette pas !

Les conférences qui m’ont marquée

Plusieurs événements ayant lieu en même temps, il était parfois difficile de faire son choix. J’ai donc souvent pris la solution de facilité en restant dans la même salle que la conférence précédente. Je ne ferai pas ici de résumé des conférences puisqu’on peut les lire dans le programme Paris Web, mais je souhaite revenir sur celles qui m’ont particulièrement marquée.

Même si, de prime abord, j’étais déçue de trouver peu d’interventions relatives à l’accessibilité numérique, je me suis laissée dire que cette thématique n’était plus étrangère à Paris Web et qu’elle était souvent traitée comme partie intégrante des exposés. Plusieurs conférences auxquelles j’ai assisté traitaient de thèmes dont je n’avais jamais entendu parler. Prenons-les dans l’ordre chronologique...

Science-fiction & interaction !

Cette présentation de Raphaël Yharrassarry, alias @iErgo sur twitter, semble avoir été très appréciée par le public. J’ai malheureusement moins bien pu en profiter car elle montrait des extraits de films qui n’étaient pas audio décrits. Je n’ai donc pas toujours pu saisir l’ironie de l’orateur et les références qu’il faisait à ces films. Une ou deux pointes m’ont été expliquées après coup par une personne de Paris Web.

De manière générale, j’ai regretté que les orateurs ne pensent pas toujours à décrire ce qui était affiché à l’écran, lire certaines informations telles que leur adresse courriel, un code wifi ou plus d’infos sur un site Web. Dépitée, j’ai tweeté le lien de la traduction que j’avais faite du document du W3C How to Make Presentations Accessible to All, traduite par Comment rendre des présentations accessibles à tous.

Le web fait pousser mes tomates

Cette conférence originale d’Olivier de Villardi faisait un parallèle entre la permaculture et le Web, sujet très inhabituel qui m’a donné des billes sur une thématique que je ne connaissais pas.

Web Components, the right way

J’ai apprécié cette intervention de Karl Groves, alias @karlgroves sur twitter et Bruce Lawson, alias @brucel sur twitter car bien que technique, elle était très humoristique, vous en jugerez rien qu’en lisant le résumé de la conférence sur les web components.

Les informelles

J’ai choisi d’assister à une conférence informelle animée par Nathalie Rosenberg, alias @nrosenberg sur twitter et Stéphane Bortzmeyer, alias @bortzmeyer sur twitter, qui traitait de la sécurité des photos un peu perso qu’on pouvait poster sur des serveurs comme Dropbox ou autre système de stockage.

Je ne connaissais pas du tout ce sujet et les dangers du stockage en ligne de ses infos personnelles, et ces échanges très animés avec la salle m’ont beaucoup plu.

Convivialité des interfaces des réseaux sociaux et spécificités culturelles

Léonie Marin nous a présenté avec brio comment les habitants de pays moins favorisés tels que la Nouvelle-Calédonie agissaient vis-à-vis de réseaux tels que Twitter ou Facebook. Les possibilités de connexion, les habitudes culturelles des habitants de ces pays font que leur utilisation des réseaux sociaux est totalement différente de la nôtre.

Là encore, il s’agissait d’une thématique que je ne connaissais pas et cette conférence m’a éclairée sur d’autres habitudes dans des parties du monde éloignées de nous.

Exploring PayPal’s Bootstrap Accessibility Plugin

Dennis Lembrée, alias @dennisl sur twitter nous a expliqué les efforts de Paypal Accessibility, alias @paypalinclusive sur twitter pour rendre Bootstrap accessible grâce à un module d’accessibilité qui permet de vocaliser le contenu d’une fenêtre modale (celle-ci n’est pas toujours prononcée par tous les lecteurs d’écran). Pour les menus déroulants, le module permet de naviguer au clavier et de savoir quel élément est sélectionné. Enfin, la mise en accessibilité des Tooltips a été démontrée. Tout cela grâce à WAI-ARIA.

Cette conférence m’a aidée à mieux comprendre comment fonctionnait ce module d’accessibilité et donne envie d’en savoir plus sur les efforts faits pour améliorer l’accès à bootstrap.

Le burnout et comment on l’évite

Ayant une amie qui a été victime d’un Burnout je me suis sentie concernée par cette intervention de Stéphane Deschampsalias @notabene sur Twitter. Je ne peux que vous recommander d’en consulter la vidéo car elle était vraiment très instructive. En l’écoutant, quelqu’un de déprimé, proche du burnout ou qui n’a pas le moral ne peut que retrouver la forme car son discours était très drôle, très sensé et tellement vrai !

Petits secrets entre amis : les acteurs du Web doivent-ils prêter serment ?

Jean-Philippe Simonnet, @oxymore sur twitter, m’a convaincue par sa petite conférence qui a enthousiasmé toute la salle d’ailleurs. En effet, il a appelé l’assistance à prêter le Serment du Beffroi de Montrouge que je ne peux pas résister de citer ici :

Je fais le serment de remplir mes fonctions avec conscience, indépendance, et humanité.

Je m’engage à suivre les standards du web, de la qualité et de l’accessibilité pour que le web reste universel, neutre, libre et ouvert.

Je m’engage à respecter et protéger le secret dû aux données personnelles et à la vie privée dont j’aurai connaissance dans l’exécution de mon travail.

Je suis un travailleur du web, j’en suis fier, et j’assumerai mon rôle avec dignité .

Internet et les TIC, pas très écologiques ?

Luc Poupard alias @klohFR sur Twitter a réussi son objectif en nous sensibilisant aux conséquences du rejet des vieux matériels (ordinateurs, téléphones portables changés trop fréquemment), envoi de courriels en masse. Les chiffres, tweetés par beaucoup d’entre nous, sont très alarmants. Ainsi, en Chine se trouve une déchetterie dont la superficie est égale à la moitié de Paris. Il nous a appelés à être plus solidaires et plus prudents. Mais le pourrons-nous, nous les professionnels du Web, à l’affût de toutes les nouveautés ? Cette intervention donne évidemment beaucoup à réfléchir et à se poser des questions sur son comportement vis-à-vis des technologies actuelles.

Dark patterns, la contre-attaque du pire

Si Clément Hardoüin, alias @fastclemmy sur twitter n’avait pas été mon voisin de table au dîner des orateurs de Paris Web, je n’aurais jamais eu l’idée d’écouter sa conférence sur les Dark Patterns. Ces petits pièges peuvent même concerner les internautes avertis qui ont l’habitude de naviguer sur la toile. Ils s’immiscent dans notre navigation lorsque nous voulons télécharger un logiciel, ils rajoutent une barre d’outils ou un anti virus gratuit. Ils mettent des petits programmes sur nos ordinateurs, nous font accepter des conditions ou des assurances que nous n’avons pas souhaitées. Pour se protéger, il faut en parler autour de soi et faire très attention lorsqu’on navigue, et bien lire le contenu d’une page Web.

Les Lightning Talks

Le clou de Paris Web a été pour moi cette petite série de mini conférences. En effet, les orateurs avaient pour défi de traiter un sujet surprise en 4 minutes top chrono. Daniel Glazman et Robin Berjon ont su animer avec humour ces petites confs. Les sujets proposés m’ont également bien plu. Victor Brito a défendu avec verve l’histoire des 25 ans du Web. Olivier Nourry nous a fait un retour de choc sur l’accessibilité. Sophie Drouvoy nous a présenté son témoignage concernant ce que les outils du Web lui apportent. David Rousset a présenté son "casse-brique" audio accessible, il a impressionné la salle avec ce jeu resté très visuel et utilisable par un aveugle. Je ne peux que vous recommander de regarder cette vidéo des lightning talks dont tous les participants ont été formidables !

On ne peut pas participer à tout !

Comme dit précédemment, il a souvent fallu choisir entre deux conférences. Ou lorsqu’on est en pleine discussion avec quelqu’un on "zappe" une intervention. J’ai regretté de ne pas pouvoir assister à l’exposé de Bily Gregory Things I wish I knew when I started in Digital Accessibility. Mais heureusement, Paris Web a tout prévu : les vidéos sous-titrées des conférences sont déjà en ligne et peuvent être regardées/écoutées par tous. Chaque lien vers les conférences donné dans cet article mène directement à la lecture de la vidéo correspondante.

La "gameuse"

Cette conférence de Paris Web m’a vu attribuer un nouveau sobriquet : "la gameuse", merci Armony ! Tout ça parce que j’ai joué avec Victor Brito au "bingo" lors de l’atelier que nous avons présenté le samedi 18 octobre. Ce jeu dont le code est disponible sur Github est développé en HTML5, Javascript et rendu accessible grâce à des éléments de la spécification ARIA. ARIA permet d’indiquer aux lecteurs d’écran qu’une information dynamique a été modifiée sur la page : arrivée d’un nouveau joueur, le numéro de la boule tirée ainsi que le nombre de boules qu’il reste à tirer. Certains éléments de cette spécification rendent accessibles la fenêtre modale indiquant au joueur qu’il a sélectionné un certain nombre de cartons et qu’il peut confirmer sa mise.

Mis à part quelques problèmes techniques qui n’ont pas permis le déroulement complet du jeu, j’ai apprécié l’animation de cet atelier qui a accueilli de nombreux auditeurs, avec des personnes qui n’avaient jamais entendu parler d’ARIA ou d’un lecteur d’écran, mais aussi un certain nombre d’experts en accessibilité qui ont posé des questions très pertinentes.

Mon sobriquet de "gameuse" m’a aussi été attribué car Stéphane Deschamps m’a fait rencontrer David Rousset, alias @davrous sur twitter qui, ayant développé jusque-là des applications très graphiques, s’était fixé comme défi de développer un jeu de casse-briques très visuel mais accessible pour une personne aveugle. Nous avons donc pu échanger sur le jeu et j’ai pour la première fois de ma vie "cassé des briques". Je ne peux que vous recommander de lire l’excellent article de blog de David sur l’élaboration de ce jeu : Paris Web, un Web pour tous une conférence pour tous.

Paris Web accessible ? Bien sûr !

Cet article de David est une transition toute trouvée pour parler de l’accessibilité de la conférence.

Le Beffroi de Montrouge se trouve juste à la sortie du métro Mairie de Montrouge. Une fois qu’on vous a décrit par quelle sortie vous devez passer (merci à Victor pour son SMS !), vous y arrivez. Même si on peut regretter que les salles des conférences étaient éloignées les unes des autres, l’une se trouvant au premier étage, l’autre au second et la troisième au sous-sol, l’équipe de Paris Web a tout mis en œuvre pour me faciliter les déplacements. Il y avait toujours un membre de l’équipe tel que Corinne, Aurélien, Xavier, Olivier, Yves, Audrey, ou l’un des cinq sympathiques étudiants engagés pour l’occasion (Arthur, Abdel-Amid et les autres), pour m’aider.

L’accès à l’EFREITECH à Villejuif était un peu plus difficile, il fallait déjà trouver la bonne sortie de métro. Là encore, les salles étaient réparties sur plusieurs étages, dont une au fond de la cour, pas évidente à trouver. Mais grâce à la disponibilité de l’équipe Paris Web, pourtant fatiguée par des soirées trop longues et trois jours de conférence, tout s’est déroulé pour le mieux.

Faire des rencontres à Paris Web

Imaginez qu’un vilain génie vous a bandé les yeux, que vous vous trouvez dans une salle pleine de monde, donc bruyante. Vous ne pouvez pas reconnaître les personnes présentes puisque vous ne les voyez pas. Mais tous vous connaissent car le génie les a informés que vous étiez là. Comment allez-vous leur parler s’ils ne se manifestent pas ?

Vous êtes un peu dans ma situation. Je savais pour avoir lu le programme, qu’il y avait plein de gens que je connaissais, mais ne pouvant pas lire leur badge (ma chienne Voyelle peut guider mais ne lit pas encore les noms), je ne pouvais pas les trouver à moins qu’ils viennent à moi. Si vous voyez une personne aveugle à une conférence, ne craignez pas de vous faire mordre par son chien, n’hésitez pas à l’aborder ! Elle n’ira pas vous voir parce qu’elle vous ignore, mais parce qu’elle n’est pas toujours informée que vous êtes à proximité.

Heureusement quand même qu’il y a Twitter. Lorsque les gens que vous suivez postent des tweets sur la conférence que vous écoutez, vous savez au moins qu’ils sont dans la même salle que vous !

Malgré ces difficultés de localisation, j’ai pu faire de sympathiques rencontres : j’ai revu Monique alias @webatou sur Twitter que je n’avais pas croisée depuis 10 ans, Eve et Stéphane avec qui j’ai eu d’intéressants échanges tout comme avec Coralie, alias @koalie sur twitter. Et j’ai enfin pu mettre une voix sur le nom de Sophie Schuermans, alias @sophieschuerman sur twitter d’Anysurfer avec qui j’avais échangé par courriel. Bien que son atelier ait eu lieu en même temps que le mien, nous avons pu assister à la deuxième partie de son exposé sur les difficultés rencontrées par des profils de personnes types. J’ai beaucoup apprécié sa manière de présenter les choses et les petits travaux pratiques qu’elle a proposés de faire à la fin sous la forme d’un quiz.

Des animaux pas comme les autres

Comme je l’ai déjà posté sur Twitter, ma chienne guide a très bien été accueillie : tous se sont inquiétés qu’elle puisse sortir, avoir de l’eau et elle a eu son lot de caresses. Il faut dire qu’elle a très vite compris le chemin du beffroi. Et même dans le restaurant où avait lieu le dîner des orateurs, elle a été accueillie sans problème bien que les serveurs aient dû l’enjamber pour servir les plats.

Une petite remarque : des personnes bien intentionnées ont donné des restes de sandwich à Voyelle sans que je le sache. Afin d’éviter qu’un chien guide trop gourmand quémande et ne soit malade, il faut éviter ce genre de pratiques et en parler à sa maîtresse ou à son maître. Merci !  :)

En conclusion, j’ai beaucoup aimé cette conférence que je visitais pour la première fois. Encore merci à toute l’équipe de Paris Web pour leur disponibilité, leur dévouement pour la cause et leur souci de faire en sorte que la conférence se passe au mieux.

J’étais à Paris Web pour la première fois, mais ce ne sera pas la dernière ! Car une fois qu’on y a goûté, on y revient ! Vous voyez ce que je veux dire...

Messages

Stéphane Deschamps, le

Salut Sylvie,

Merci pour ton retour et vraiment très content de t’y avoir vue. J’ai été très ému par l’initiative de David, et savoir qu’ensuite tu l’as testée et validée, c’est tout bonnement magique !

Sophie Drouvroy, le

Je suis contente que tu aies pu venir à Paris Web, émue aussi de savoir que tu as cassé des briques, et j’espère que tu pourras le faire à nouveau bientôt grâce au talent de David.
Je ne te connais pas encore (prochaine fois, je t’aborde) mais tu as les mêmes envies que moi, une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage de Paris Web, difficile de s’en défaire de ce staff qui nous bichonne et qui nous prépare des programmes qui roxxent du poney !

Raphaël Yharrassarry, le

Bonjour, Sylvie

Je suis bien embêté par ma présentation non accessible aux mal-voyants. Je te prie de m’en excuser. Il est vrai que j’avais fait le choix d’une présentation très visuelle avec quasiment pas de texte et des extrait vidéos. Pour me rattraper, je vais faire un article sur mon blog en décrivant les vidéos. Je te poste le lien dés que c’est en ligne.

Luc Poupard, le

Bonjour Sylvie,

Merci pour ton retour, je suis content d’avoir réussi à sensibiliser un certain nombre de personnes.

Mon premier Paris Web en 2011 a aussi été une découverte merveilleuse. Depuis, j’y suis retourné chaque année ! Et chaque année je rencontre et discute avec de nouvelles personnes, c’est vraiment un moment magique. Du coup à l’année prochaine peut-être !

Sylvie Duchateau, le

Merci Stéphane @notabene pour ton commentaire. Il n’y a plus qu’à attendre que David finalise son casse-briques. Ensuite on en reparlera sûrement par ici.

Sophie, @cyberbaloo_, j’ai regretté de ne pas avoir pu communiquer avec toi, ayant beaucoup entendu parler de toi. Si par oral il nous faudra un interprète en langue des signes, peut-être pourrions-nous utiliser les nouvelles technologies et l’écrit pour communiquer. Il fut un temps où j’utilisais MSN pour parler avec des personnes sourdes.

Raphaël, @iErgo, tu es tout excusé ! J’attends donc l’article de blog que je ne manquerai pas de lire et je revisionnerai la vidéo pour mieux comprendre.

Luc, @klohFR, merci aussi pour ta réponse. J’espère en effet pouvoir revenir à Paris Web et t’y recroiser. Quant à ton message écologique, il mérite d’être diffusé, dis-nous à l’occasion comment ?

Audrey, le

Bonjour Sylvie,

Merci pour le staff Paris Web, nous sommes ravis que tu aies apprécié les 3 jours et nous espérons bien te revoir l’an prochain !

A bientôt

Sylvie, le

Merci Audrey pour ton comentaire. Je ferai tout pour revenir !
A l’année prochaine !
Sylvie

Nico, le

Ravi de t’avoir rencontrée sur place, et j’espère à bientôt :)

Fanny, le

coucou Sylvie,
Merci beaucoup pour ton article qui m’a donné envie de revoir des vidéos Paris Web.
Un détail : je n’ai pas réussi à ouvrir le lien que tu as mis pour accéder au jeu Bingo "Ce jeu dont le code est disponible sur Github est développé en HTML5, Javascript et rendu accessible grâce à des éléments de la spécification ARIA. ARIA ". Est-ce que tu peux nous le renvoyer ?? merci
je t’embrasse et espère te revoir rapidement.

Un message, un commentaire ?

Tous les champs sont obligatoires

Qui êtes-vous ?

Ajoutez votre commentaire ici

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.