La NVDACON 2017

La conférence NVDACON a lieu tous les ans depuis 2014. Son but est de réunir toutes les personnes impliquées dans la communauté du lecteur d’écran NVDA : développeurs, utilisateurs et formateurs.

Cette année, elle s’est tenue du 19 au 21 mai.

Toutes les interventions sont disponibles, au format audio, sur le site de la NVDACON.

Dans cet article, nous vous proposons un compte-rendu des différents temps forts de l’événement.

Comment pouvez-vous contribuer à NVDA sans coder ?

Bonne nouvelle : il n’est pas nécessaire de savoir coder pour contribuer au développement de NVDA !

Reef Turner et James Teh, développeurs chez NV Access, ont expliqué que NV Access dispose d’un compte Github où il est possible de soumettre un problème, aussi appelé issue en anglais.

Il est important d’être le plus précis possible lorsque vous décrivez un problème. Il faut notamment indiquer le système d’exploitation, l’application, le navigateur et la version de NVDA utilisés. Ensuite, vous devez décrire ce qui se passe exactement. Ces explications détaillées permettent aux développeurs de reproduire le problème rencontré.

S’il est possible de reporter un bug, vous pouvez également demander une nouvelle fonctionnalité. Dans ce cas, il faut justifier de sa nécessité et, le cas échéant, donner des exemples avec d’autres lecteurs d’écran.

Rendez-vous sur le site de la NVDACON pour réécouter cette discussion sur la façon dont la communauté de NVDA peut contribuer sans coder (environ 32 Mo).

Comparaison de NVDA avec d’autres lecteurs d’écran

Leonard de Ruijter est formateur chez Babbage. Il s’agit d’un organisme néerlandais qui fournit des lecteurs d’écran et produit des scripts pour rendre ceux-ci plus opérationnels avec les applications utilisées sur le plan professionnel.

Pendant cette conférence, Leonard de Ruijter a comparé NVDA, JAWS, SuperNova et le narrateur de Microsoft. [1]

  • L’intervenant a mis en avant les fonctionnalités originales de NVDA, comme le fait de rapporter les fautes d’orthographe et l’indentation à l’aide de sons.
  • Alors que Supernova ne gère qu’Internet Explorer, NVDA fonctionne avec tous les navigateurs, Firefox, Chrome, Internet Explorer et Edge.
  • JAWS et NVDA ont désormais des capacités proches. NVDA semble toutefois être meilleur dans le support d’ARIA, comme le montre les tests publiés sur powermeter.

Tout en restant un lecteur d’écran open source, NVDA devient une belle alternative aux lecteurs d’écran commerciaux, à l’exception de la gestion du braille et de la suite Office.

Vous pouvez réécouter l’ensemble de cette comparaison de NVDA avec d’autres lecteurs d’écran (environ 16 Mo).

Utilisation de DictationBridge

Autre bonne nouvelle : il était jusqu’à présent difficile d’utiliser la dictée vocale ou un logiciel tel que Dragon Naturally speaking avec un lecteur d’écran. En effet, l’utilisateur n’était pas informé du résultat de ce qu’il dictait. Les suggestions de corrections et les autres boîtes de dialogue de ces logiciels n’étaient pas accessibles.

Depuis un an, le module complémentaire DictationBridge ouvre de nouvelles perspectives aux personnes souhaitant dicter un texte avec un lecteur d’écran. Il sert de passerelle entre le logiciel de dictée vocale et NVDA en permettant :

  • à NVDA d’indiquer à l’utilisateur si le micro est allumé ou non ;
  • un retour vocal de tout ce que l’utilisateur dicte ;
  • de rendre l’entraînement à la reconnaissance vocale accessible. Pour que l’outil de dictée vocale reconnaisse votre voix, il vous est demandé de prononcer des phrases affichées à l’écran. Désormais, NVDA vocalise ces phrases qui ne sont pas oralisées sans DictationBridge.

Lucy Greco et Derek Riemer ont fait une démonstration très convaincante de l’utilisation de la dictée vocale avec NVDA grâce à DictationBridge. Vous pouvez réécouter cette présentation, DictationBridge, un an après (environ 18 Mo).

Une prochaine mise à jour de cette passerelle permettra d’utiliser la dictée vocale avec d’autres lecteurs d’écran, tels que Jaws.

Il est possible de tester le module en téléchargeant la démonstration sur le site et vous pouvez soumettre vos retours sur le compte Github de DictationBridge.

NVDA et Windows 10

Joseph Lee, développeur de modules complémentaires pour NVDA, a présenté les nouvelles fonctionnalités de NVDA permises par la dernière mise à jour de Windows 10 :

  • Un ensemble de nouvelles voix gratuites, (plusieurs langues), Microsoft Core, est désormais disponible. C’est une alternative à eSpeak qui, il faut bien l’avouer, n’est pas très compréhensible et décourage un certain nombre d’utilisateurs.
  • Le support du navigateur Microsoft Edge a également été grandement amélioré.
  • Sous Windows, NVDA émet maintenant un son lorsque des suggestions apparaissent ou disparaissent, lors d’une recherche par exemple.

Il est possible de réécouter la présentation sur Windows 10 et NVDA (environ 37 Mo).

Présentation de clôture de NV Access

Dans cette keynote finale, NV Access a rappelé que son lecteur d’écran open source n’existe que grâce à l’engagement de la communauté composée de développeurs, d’utilisateurs et de contributeurs.

NVDA est aujourd’hui traduit dans plusieurs langues. Ces traductions sont disponibles en même temps que la version anglophone. On peut non seulement contribuer au développement du logiciel en le traduisant, mais aussi en le faisant connaître et formant les personnes concernées à son utilisation.

Parmi les dernières améliorations du logiciel, on compte des progrès dans Word et Excel, un meilleur support de Microsoft Edge et la lecture de livres ePub avec l’application Kindle d’Amazon.

À l’avenir, NVDA gérera encore mieux ARIA ainsi que les éditeurs de textes riches, tels que Google Docs.

Enfin, le projet axSGrease a été présenté. Il s’agit d’une initiative de NV Access pour faciliter l’utilisation de sites comme Github, Trello ou Slack, en installant un script dans les navigateurs Firefox (Grease Monkey) et Chrome (Tampermonkey).

La keynote de NV Access (environ 58 Mo) a conclu ce cycle de conférences. Une traduction française commentée de la conférence de NV Access a été proposée par le site Cecitek dès le lendemain de l’événement.

Pour aller plus loin, vous pouvez découvrir le reste des conférences proposées

Notes

[1Il est à noter que Mac étant une plateforme complètement différente de Windows, VoiceOver n’a pas été inclus dans ce comparatif.