Que s’est-il dit au 23ème séminaire AccessiWeb ?

11 octobre 2016, par Équipe Access42

Le 28 septembre dernier, une partie de l’équipe d’Access42 assistait au 23ème séminaire AccessiWeb, organisé par l’association BrailleNet, sur le thème « Industrialiser l’accessibilité numérique ».

Ordre du jour

Les échanges avaient pour objectif de répondre aux questions suivantes :

  • Comment inclure la préoccupation d’accessibilité à un portefeuille de sites, voire une organisation entière ?
  • Comment passer du sur-mesure à la production industrielle, pour réduire les coûts, optimiser l’investissement, et servir les utilisateurs sur l’ensemble d’un patrimoine numérique ?

Des intervenants issus de grandes administrations et entreprises ont présenté et explicité leurs pratiques et conseils pour déployer l’accessibilité à une échelle industrielle. Tout d’abord, c’est Sandrine Alèbe qui a présenté la démarche transverse, inscrite dans une volonté d’amélioration continue, menée par Pôle Emploi. Vincent Aniort a ensuite expliqué comment le groupe Orange œuvre pour l’accessibilité numérique à travers son service dédié, EASE [1]. Éric Maillard a présenté la mise en œuvre d’une politique d’accessibilité globale au sein du groupe La Poste [2]. Enfin, Anne Cavalier est revenue sur la mise en accessibilité du site service-public.fr [3].

3 bonnes pratiques à retenir

Ces présentations et retours d’expérience ont mis en lumière plusieurs aspects qui nous semblent incontournables pour mener à bien une politique d’accessibilité numérique :

1. La formation des équipes

L’ensemble des intervenants ont souligné l’importance des formations, vecteur de sensibilisation des équipes mais aussi d’autonomisation en favorisant l’appropriation et la compréhension des aspects techniques. Vincent Aniort a notamment mis en avant la variété de ces formations afin de toucher tous les profils de l’organisation (développeurs, contributeurs, référents accessibilité...) et de développer les compétences des collaborateurs. Anne Cavalier a insisté sur la sensibilisation des nouveaux arrivants afin de leur présenter les exigences légales, les grands principes de l’accessibilité numérique ainsi qu’une démonstration.

Tweet de l'association BrailleNet : #GTA23 Au coeur de la strat #a11y : formet et sensibiliser massivement au sein de l'entreprise > Orange a formé 600 développeurs en 2016

2. L’importance de faire entrer l’accessibilité dans les processus standards

Cet aspect, mis en avant par Éric Maillard, correspond à une conviction forte chez Access42, celle que l’accessibilité n’est pas une option et devrait être non négociable. L’accessibilité numérique doit donc s’inscrire dans une démarche globale et, dans la mesure du possible, être prise en compte le plus en amont possible.

Tweet d'Olivier Nourry : #gta23 @MaillardLaPoste prochaine étape : systématiser la démarche (problématique de conduite du changement)

3. L’impact du label e-accessible en interne

Sandrine Alèbe a expliqué que la labellisation du site pole-emploi.org a permis de susciter l’intérêt d’autres services. Cette labellisation a donné de la visibilité à la politique d’accessibilité numérique menée en interne en apportant un aspect concret. Le label e-accessible est ainsi, comme souhaité lors de sa conception (cf. notre article « Le label e-accessible pour les administrations »), un réel levier de l’appropriation de l’accessibilité par les équipes.

Le point de vue des experts internationaux

Enfin, trois experts internationaux ont pris la parole afin d’apporter leur vision des enjeux en matière d’accessibilité numérique :

  • Léonie Watson (The Paciello Group) est revenue sur la gestion de projet web avec sa présentation « Accessibility strategy, project management and content delivery ». Elle a insisté sur l’importance d’intégrer pleinement l’accessibilité au projet ; il est nécessaire de se fixer des objectifs et de les planifier. Si les objectifs d’accessibilité fixés ne sont pas atteints, le site n’est pas mis en ligne !
  • Charles McCathie Neville (Yandex) a rappelé l’importance des standards internationaux régissant les normes en matière d’accessibilité numérique dans sa conférence « Standards et accessibilité » et a évoqué la possibilité d’une version 2.1 des WCAG en 2018.
  • Dans un Web où la vidéo occupe une place grandissante, John Foliot (Deque Systems) a exposé, au travers de sa présentation intitulée « HTML5 video accessibility », des solutions pour produire du contenu vidéo accessible et les possibilités de personnalisation et d’enrichissement de l’interface de lecture.

Tweet d'Olivier Nourry : #gta23 @johnfoliot présente les outils disponibles pour déployer des vidéos accessibles à grande échelle

Note : les présentations vers lesquelles nous renvoyons dans cet article ont été mises à disposition par les intervenants lors du séminaire. N’hésitez pas à nous communiquer les autres afin que nous les ajoutions !