RGAA 3 2017 : quelles nouveautés ?

28 juillet, par Équipe Access42

Le RGAA se met à jour. Après la version 3 2016 parue le 25 juin 2016, c’est aujourd’hui la version 3 2017 qui est dévoilée.

Nous vous proposons d’explorer ensemble les principales nouveautés, également présentées dans la note de révision.

La version 3 2016 a fait l’objet de 45 remontées sur le dépôt GitHub de la DINSIC. Sur ces 45 remontées, 32 ont donné lieu à une modification du référentiel, 7 ont été abandonnées et 6 restent pour l’instant en suspens, dans l’attente de tests complémentaires.

1. De nouveaux tests

Trois tests ont été créés : deux dans la thématique « Couleur » et un dans la thématique « Script ».

Contraste des mécanismes de remplacement

Dans les précédentes versions du RGAA, il manquait une méthode pour contrôler les dispositifs de remplacement des couleurs.

Si les tests 3.3 et 3.4 permettaient jusqu’alors de contrôler les contrastes de tous les types de textes (texte HTML, en image ou incrustés dans les vidéos), ils ne contrôlaient pas, par exemple, les contrastes des icônes.

Dans ces deux tests, la conformité peut être atteinte en mettant en place un mécanisme de remplacement des couleurs. Ce dispositif est généralement accessible à l’aide d’un composant (un bouton). Celui-ci peut contenir un texte tout comme une simple icône, pour laquelle il n’existait jusqu’à maintenant pas de test de conformité concernant le contraste (puisque ce n’est pas un texte).

C’est maintenant chose faite avec l’apparition des tests 3.3.5 et 3.4.5. Ces tests réfèrent à la technique WCAG G174.

Test 3.3.5 : Chaque mécanisme qui permet d’afficher le texte avec un rapport de contraste conforme a-t-il un rapport de contraste supérieur ou égal à 4,5:1 ?

Test 3.4.5 : Chaque mécanisme qui permet d’afficher le texte avec un rapport de contraste conforme a-t-il un rapport de contraste supérieur ou égal à 7:1 ?

Ces critères sont accompagnés d’une note de glossaire qui décrit les cas visés. En effet, si le dispositif est un bouton avec un unique texte visible, alors son contraste est simplement à contrôler avec les tests qui réfèrent aux textes.

Bouton hors formulaire

Il n’était pas forcément évident de rattacher un test particulier du RGAA au contrôle de la pertinence des intitulés de bouton hors formulaire. En effet, pour les boutons qui gèrent des fonctions JavaScript, la seule possibilité était de contrôler la pertinence grâce au test 7.1.1 et à sa première condition :

Test 7.1.1 : Chaque script qui génère ou contrôle un composant d’interface vérifie-t-il, si nécessaire, une de ces conditions ?

  • Le nom, le rôle, la valeur, le paramétrage et les changements d’états sont accessibles aux technologies d’assistance via une API d’accessibilité.

Pour rendre le contrôle plus explicite, un nouveau test a été créé :

Test 7.1.7 : Chaque script qui génère ou contrôle un composant d’interface vérifie-t-il ces conditions ?

  • Le composant possède un nom pertinent.
  • Le composant possède un rôle pertinent.

2. Des tests supprimés

Les tests 12.10.1, 12.10.2 et 12.10.3 ont été supprimés. Ils permettaient de contrôler l’implémentation des groupes de liens dans un élément commun, la présence d’un attribut id ou d’une ancre sur les groupes de liens et la zone de contenu.

Ces trois tests correspondaient à la technique WCAG H50 qui ne fait plus partie des techniques de succès WCAG. De plus, dans le RGAA 3 2017, ils deviennent inutiles avec la nécessité d’implémenter les landmarks ARIA via le test 12.10.1 (role="banner", role="navigation", role="main", role="contentinfo", role="search").

3. Généralisation des tests de restitution

Avec le test 7.1.5, le RGAA 3 2016 réservait les tests de restitution aux seuls composants qui recouraient à l’API ARIA. Il a été réécrit afin de généraliser les tests de restitution à tous les composants gérés par JavaScript.

Test 7.1.5 : Chaque script qui génère ou contrôle un composant d’interface respecte-t-il une de ces conditions ?

  • Le composant d’interface est correctement restitué par les technologies d’assistance.
  • Une alternative accessible permet d’accéder aux mêmes fonctionnalités.

4. Autres modifications notables

On peut également évoquer le remplacement de la balise desc par la balise title comme méthode permettant de labelliser une image vectorielle (impact sur les tests 1.3.8, 1.4.8, 1.6.6).

Quels changements cette mise à jour implique-t-elle pour votre site ?

Cette nouvelle version est maintenant opérationnelle. Si votre site était déjà conforme à la version 3 2016, vous avez peu de modifications à effectuer. Nous vous rappelons que si votre site faisait déjà l’objet d’une déclaration de conformité, vous avez 18 mois pour vous conformer à cette nouvelle version et modifier votre déclaration de conformité en conséquence.

La déclaration de conformité est considérée comme valide pour la version en cours du RGAA à la date de sa mise en ligne. Dès qu’une nouvelle version du RGAA sera publiée, la déclaration liée à une version antérieure ne sera plus valide. Les administrations auront alors 18 mois pour se mettre en conformité avec la dernière version publiée.

Extrait du guide d’accompagnement du RGAA, section 4.2.5.7 « Validité de la déclaration ».

Si vous souhaitez faire le point sur vos obligations légales et la législation en vigueur, nous vous renvoyons vers l’article détaillé « Accessibilité et RGAA : quelles sont les obligations légales ? ».