Région bannière, région navigation, région principale, kézaco ?

23 décembre 2015, par Sylvie Duchateau

Lorsqu’on fait écouter une page web à une personne qui ne connaît pas bien un lecteur d’écran et qui est novice sur Internet, celle-ci peut être surprise d’entendre un tas d’informations qui ne sont pas du langage courant et pas forcément compréhensibles. Si elle voit l’écran, elle va se rendre compte que beaucoup d’informations prononcées par la synthèse vocale ne sont pas affichées. Comment comprendre et tirer profit de ces informations ?

Lorsqu’on lit une page Web avec un lecteur d’écran, le logiciel ne restitue pas seulement les contenus présents sur la page web, mais diverses autres informations qui n’apparaissent pas forcément à l’écran. Ainsi, lorsqu’un lien est présent, le navigateur affiche le texte en bleu et le souligne ; lorsque l’internaute a déjà visité ce lien, il devient violet. Si une image a été utilisée pour illustrer le lien, l’internaute voit cette image. Ces informations ne peuvent pas être restituées telles quelles avec une synthèse vocale ou une plage braille. Mais lorsqu’il rencontre un lien, par exemple, le lien pour retourner à l’accueil de notre site, le lecteur d’écran donne l’information ainsi : « lien image Access42 - accueil ». Le texte « lien image » n’est pas visible à l’écran mais c’est lui qui est prononcé par la synthèse vocale ou affiché en braille, au lieu de la couleur, le soulignement et l’image.

Avec la complexité du Web, une multitude d’autres informations sont nécessaires pour permettre à la personne qui utilise un lecteur d’écran de comprendre le contenu d’une page. Il s’agit notamment des informations sur la structure du contenu : s’il y a des titres, des listes, des citations. Une bonne structure du contenu permet à l’internaute qui ne voit pas l’écran dans sa totalité et qui navigue de façon séquentielle, d’aller directement à une information donnée en tapant sur une seule lettre ou en affichant la liste de ces informations : rechercher le prochain titre, la prochaine liste, la prochaine citation.

Un autre moyen de structurer la page est de la scinder en zones, ou régions. Il s’agit de code inséré dans la page qui permettra au lecteur d’écran d’identifier l’en-tête de la page, le menu de navigation, le contenu principal et le pied de page. Selon le lecteur d’écran, l’internaute entendra : « région bannière, région navigation, région principale », ou « repère bannière, repère navigation, repère principal ». Il est alors possible, en appuyant sur une simple touche, d’aller directement à l’en-tête de la page, à la navigation, à son contenu principal ou en bas de page. Il est également possible d’afficher la liste des régions disponibles sur la page et de choisir celle que l’on souhaite atteindre. Ceci est un réel gain de temps pour les utilisateurs de lecteurs d’écran, puisqu’ils n’ont plus besoin de lire tout le contenu de la page, mais uniquement les informations qui les intéressent.

En pratique

Avec NVDA

Dès qu’il rencontre un élément de ce type, NVDA annonce région. Ainsi, sur le site d’Access42, taper d pour aller d’une région à l’autre, et majuscule+d pour retourner en arrière. Vous pouvez également, à l’aide du raccourci nvda+F7 afficher une liste d’éléments. Appuyer sur majuscule+tabulation, puis choisir d’afficher les « régions », puis aller à la liste des régions en appuyant à nouveau sur la touche tabulation. Vous pouvez faire défiler cette liste en appuyant sur les flèches haut et bas et valider par la touche entrée. Le curseur sera positionné au début de la région sélectionnée.

Avec Jaws

La gestion de ces nouveaux éléments est différente d’une version de Jaws à l’autre. Il faut faire une distinction entre les versions antérieures à la version 15 et celles à partir de la version 15.

Le vocabulaire employé n’est pas toujours le même : les versions 14 et 15 parlent de zones recherche, zone navigation et région principale. Les versions 16 et 17, parlent de régions ou d’articles.

Au chargement de la page, Jaws annonce le nombre de régions présentes sur la page en plus des liens, titres etc... Voici les commandes qui permettent de se déplacer d’une région à l’autre.

Versions 14 et inférieure

Appuyer sur le point d’exclamation pour aller à la région suivante, et les touches Majuscule+point d’exclamation pour aller à la région précédente. Vous pouvez aussi afficher la liste des régions en appuyant sur touche Jaws+contrôle+point d’exclamation. Utiliser ensuite les flèches haut et bas pour parcourir la liste des régions. Une fois que la zone qui vous intéresse a été choisie, appuyer sur la touche entrée pour y accéder.

Version 15 et suivantes

Appuyer sur la touche r pour aller à la région suivante, et Majuscule+R pour aller à la région précédente. Vous pouvez aussi afficher la liste des régions en appuyant sur touche Jaws+contrôle+R Utiliser ensuite les flèches haut et bas pour parcourir la liste des régions. Une fois que la zone qui vous intéresse a été choisie, appuyer sur la touche entrée pour y accéder.

Depuis la version 15, Jaws dispose d’un raccourci spécifique pour aller à la région principale de la page : il suffit d’appuyer sur la touche c.

Avec VoiceOver

VoiceOver annonce repère pour identifier chaque zone. Utiliser le rotor pour choisir de naviguer par repère.

Sur le site Access42, VoiceOver dira : « repère bannière », « repère navigation », « repère principal ».

Conclusion

Pour peu que ce nouveau mode de navigation soit connu par les personnes se servant d’un lecteur d’écran, il peut s’avérer être très pratique et faire gagner du temps aux internautes.

On peut espérer que la possibilité de naviguer directement à la région principale de la page sera adoptée par les concurrents de Jaws, qui est le seul lecteur d’écran aujourd’hui à proposer cette fonctionnalité.

Il serait aussi très utile que la navigation grâce à ces nouveaux éléments soit implémentée par les navigateurs pour que les personnes ne pouvant naviguer qu’au clavier et qui n’utilisent pas un lecteur d’écran puissent aussi en profiter. L’appui sur un simple raccourci pour aller à la région principale de la page permettrait d’abandonner complètement la solution des liens d’évitement, tels que « aller au contenu » que les concepteurs de sites web affichent à regret sur les pages web ou uniquement lorsque l’utilisateur y accède avec la touche tabulation.