Lancement de la deuxième étude sur l’usage des lecteurs d’écran en francophonie

1er juin, par Équipe Access42

Un an jour pour jour après la publication des premiers résultats, la Fédération des Aveugles de France et Access42 lancent la seconde édition de leur étude sur l’usage des lecteurs d’écran en France et en francophonie.

Cette enquête en ligne débute aujourd’hui, jeudi 1er juin, et sera disponible jusqu’au 13 juillet 2017. Elle s’accompagne pour la première fois d’un deuxième questionnaire à destination des personnes qui utilisent un autre moyen de compensation qu’un lecteur d’écran, tel qu’un logiciel de grossissement.

Bilan de la première étude

Grâce à la puissance du réseau de la Fédération des aveugles de France, l’étude menée en 2015 s’est révélée un véritable succès avec plus de 500 répondants francophones.

Afin de synthétiser les résultats de l’étude, nous avons réalisé une infographie.

infographie

Usage des lecteurs d’écran en France, 5 informations à retenir

Définition : un lecteur d’écran est un logiciel qui retranscrit par synthèse vocale et/ou sur un afficheur braille le contenu de l’écran d’ordinateur. Il s’agit d’une technologie d’assistance à destination des personnes ne pouvant lire ce contenu (déficients visuels, dyslexiques...).

1. Handicap compensé à l’aide du lecteur d’écran

  • Cécité : 72,4%
  • Basse vision / déficience visuelle : 27,8%
  • Surdité totale ou partielle : 2,3%
  • Handicap cognitif (troubles dys) : 1%
  • Autre : 1%

Plus de 5% des répondants ont déclaré un handicap multiple.

2. Lecteur d’écran utilisé

Principal

  • JAWS : 49,2%
  • NVDA : 21,5%
  • VoiceOver : 16,8%
  • Autres : 12,5%

En complément

  • NVDA : 37,3%
  • JAWS : 27,5%
  • VoiceOver : 25%
  • Autres : 16,2%

Sur mobile

  • VoiceOver : 66,8%
  • TalkBack : 20,5%
  • Autres : 12,8%

3. Utilisateurs ayant effectué une mise à jour au cours des 12 derniers mois, pour les 3 lecteurs d’écran principaux

  • 46,5% des utilisateurs de JAWS ont effectué une mise à jour au cours des 12 derniers mois.
  • 90,7% des utilisateurs de VoiceOver ont effectué une mise à jour au cours des 12 derniers mois.
  • 91,2% des utilisateurs de NVDA ont effectué une mise à jour au cours des 12 derniers mois.

Il est à noter qu’avoir effectué une mise à jour ne signifie pas forcément disposer de la dernière version disponible.

4. Moyens d’obtention du lecteur d’écran principal

  • 25% : téléchargé gratuitement et librement sur internet
  • 18,3% : acheté sur fonds personnels
  • 15,4% : fourni par l’employeur
  • 13,8% : financé par de l’argent public (MDPH)
  • 9,8% : piratage
  • 17,7% : autres (par exemple : fourni avec le système d’exploitation, version d’essai d’un lecteur d’écran commercialisé, fourni par une association, une école ou un centre de réadaptation...)

5. Évolutions en matière d’accessibilité web selon les utilisateurs de lecteurs d’écran

  • 42,9% des utilisateurs pensent que l’accessibilité n’a pas évolué
  • 26,4% pensent que l’accessibilité a progressé
  • 22,9% pensent que l’accessibilité a régressé

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger l’étude complète au format Word (693.1 Ko) ou au format PDF (1.02 Mo).

Pourquoi une nouvelle étude ?

Forts du succès de la première édition, l’idée est née de mettre en place une enquête similaire de plus grande envergure dans le monde francophone, en nous associant à des partenaires belges, luxembourgeois, québecois et suisses. Nous remercions tous nos partenaires [1] pour leur aide dans la validation et la diffusion des questionnaires.

Une succession d’études permet en outre d’observer d’éventuels changements d’usages dans le temps et selon les évolutions du marché. C’est le cas notamment des études Webaim, menées aux États-Unis.

Nouveautés de l’étude 2017

Cette seconde édition de l’étude a donc deux nouveautés principales :

  1. L’extension du champ d’application à d’autres pays francophones en associant des partenaires de Belgique, du Luxembourg, de Suisse et du Québec.
  2. L’ajout d’un questionnaire destiné aux personnes qui utilisent un autre moyen de compensation qu’un lecteur d’écran, tel qu’un logiciel de grossissement par exemple.

Vous souhaitez participer à notre enquête ?

L’objectif de cette étude est de recueillir des données fiables et de constituer une base de connaissances précieuse sur les usages des utilisateurs. Un grand nombre de répondants est donc nécessaire, n’hésitez pas à participer ! Les réponses sont anonymes.

Si vous compensez votre handicap visuel en utilisant principalement un lecteur d’écran, merci de remplir le questionnaire « lecteurs d’écran ».

Si vous utilisez principalement d’autres outils de compensation (logiciel d’agrandissement, zoom, etc.), merci de remplir le questionnaire « basse vision ».

Notes

[1Access For All (Suisse), AnySurfer (Belgique), Desjardins (Québec), Fédération Suisse des Aveugles et des malvoyants (FSA), Gravelet Multimédia (Québec), Ligue Braille (Belgique), Œuvre Nationale des Aveugles (Belgique), Telono (Suisse), Union Centrale suisse pour le Bien des Aveugles (UCBA), Regroupement des Aveugles et Amblyopes du Québec (RAAQ), Renow (Luxembourg) et M. Julien Conti (expert en accessibilité pour l’état de Genève).