Le Pacte SNCF pour la Promotion de l’Accessibilité Numérique en 7 questions

22 décembre 2016, par Équipe Access42

Aujourd’hui, nous interviewons Carole Guéchi, Directrice de l’Accessibilité chez SNCF, afin d’en savoir plus sur le Pacte SNCF pour la Promotion de l’Accessibilité numérique (PDF - 740 ko) signé le 1er décembre dernier.

Jeudi 1er décembre, la Direction de l’Accessibilité SNCF et SNCF Développement organisaient la 2ème édition du Forum Access Solutions, dédié cette année à l’accessibilité numérique.

Nous avons eu l’opportunité d’y animer une courte présentation sur les enjeux de la navigation sur internet pour une personne aveugle, un moment enrichissant pour le public et les start-ups présentes.


illustration
illustrationCrédit photo : Maxime Huriez

Le moment clé du Forum a été la signature du Pacte SNCF pour la Promotion de l’Accessibilité Numérique. Afin d’en savoir plus sur ce projet, nous interviewons aujourd’hui Carole Guéchi, Directrice de l’Accessibilité chez SNCF depuis septembre 2015.


1. Pouvez-vous nous expliquer brièvement le contenu de ce Pacte SNCF pour la Promotion de l’Accessibilité Numérique ?

Ce sont 10 engagements pour enclencher une dynamique en faveur de l’accessibilité numérique des sites et applications mobiles du Groupe (a minima une cinquantaine de sites et applis grand public).

L’État souhaite améliorer l’accessibilité numérique des outils digitaux dans une société où la communication est de plus en plus dématérialisée. En tant qu’entreprise publique, nous ne pouvons que répondre à ces objectifs qui font écho à nos missions de service public.


2. Comment avez-vous procédé pour sa rédaction ?

L’enjeu était d’abord de convaincre les dirigeants d’activités « propriétaires » de sites Groupe, d’informations aux voyageurs ou commerciaux de l’intérêt de permettre à tous les publics d’avoir un accès égal et non discriminant aux contenus de ces sites.

Il a donc fallu faire un peu de pédagogie : En quoi consiste l’accessibilité numérique ? A qui cela s’adresse ? Quel est l’intérêt pour l’entreprise ?

Dans le cadre de la nouvelle politique digitale du Groupe, ce besoin a été très vite appréhendé par les dirigeants, qui ont donc adhéré à la démarche et nommé un porteur de projet pour travailler à la rédaction de ce Pacte.


3. En quoi la signature de ce Pacte par les Directeurs des différentes entités SNCF est importante pour le Groupe ?

Dans un Groupe de la taille de SNCF et de ses 250 000 salariés, il s’agit d’un engagement stratégique indispensable pour donner l’impulsion opérationnelle aux équipes chargées de mettre en œuvre l’accessibilité numérique.

C’est aussi la preuve de l’adhésion des dirigeants pour répondre à une mobilité plus inclusive et en faveur de l’accessibilité des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite.


4. Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée lors de la mise en place de ce pacte ?

Elle est devant nous ! Il faut que chaque développeur, que chaque prestataire réponde bien à notre demande en prenant en compte, dès le départ, l’accessibilité numérique.

Force est de constater que rares sont les développeurs qui ont bénéficié dans leur cursus de formation de modules d’enseignement à l’accessibilité numérique, cette façon de coder n’est donc pas maîtrisée par les acteurs. Ceux-ci doivent souvent faire l’effort de s’autoformer sur ce sujet pour acquérir un savoir-faire. Un intérêt personnel préside souvent à cette démarche mais c’est une réelle valeur ajoutée dans un parcours professionnel. En effet, aujourd’hui toutes les grandes entreprises cherchent à entrer dans une démarche de labellisation accessibilité numérique de leur site.


5. Dès les engagements 2 et 3, le pacte SNCF met en avant l’importance de la formation des équipes à l’accessibilité numérique. En quoi ce processus de développement des compétences internes vous semble-t-il primordial ?

Au sein d’un Groupe d’importance comme SNCF, les contributeurs intervenant sur un même site sont souvent très nombreux et travaillent parfois à distance. Il suffit que l’un d’eux omette de respecter les critères d’accessibilité numérique lors des recettes et des mises à jour et subitement, la qualité du site se dégrade. Celui-ci devient alors inaccessible pour certains internautes.

C’est pour cela que la formation et la sensibilisation des équipes concernées sont primordiales. Elles doivent acquérir un savoir-faire et maintenir ce bon niveau de compétences.


6. Le 7ème engagement invite les signataires à s’appuyer sur l’expertise d’un organisme indépendant pour les développements et audits. L’accompagnement par des experts vous semble donc nécessaire pour le bon déroulement d’une mise en accessibilité, pouvez-vous nous en dire plus ?

Compte tenu du nombre de sites, d’applis et d’acteurs il est important de permettre à toutes les équipes de s’appuyer sur des cabinets spécialisés qui pourront les aider à atteindre les objectifs qu’elles se sont fixés en matière d’accessibilité numérique.

Dans le cadre d’une démarche de labellisation d’un site internet, il est aussi nécessaire de travailler avec un cabinet qui pourra nous aider à chaque étape du projet : audit du site, préconisations, corrections et mise en conformité. Enfin, un audit sera nécessaire tous les deux ans pour vérifier la qualité de l’accessibilité numérique du site.


7. Quelles sont les prochaines étapes pour la promotion de l’accessibilité numérique chez SNCF ?

L’année 2017 sera très tournée vers l’accessibilité numérique pour ma Direction car après avoir signé ce Pacte, il faut maintenant le faire connaître à tous les niveaux du Groupe.

C’est un travail d’animation dans la durée qui démarre. Nous allons nous appuyer sur un réseau de correspondants qui va bien sûr intégrer les référents qui nous ont aidés à rédiger ce Pacte. Nous projetons d’organiser plusieurs réunions sur ce thème pour le populariser notamment en partenariat avec les Directions de la communication et du digital.

Enfin, nous allons aider toutes les activités qui se lancent dans la mise en accessibilité numérique de leur site et appli à concrétiser leur engagement.