Traduction en français des WCAG 2.1 coordonnée par Access42 : coulisses et bilan

11 juillet, par Équipe Access42

Ça y est : la traduction en français des WCAG 2.1 est officielle ! Le W3C l’a agréée le 11 juillet 2022 après 8 mois d’un travail de traduction coordonné par Access42 .

Access42 est fière d’avoir mené ce travail aux côtés d’une quarantaine de partenaires francophones, réunis au sein d’un comité de relecture et de validation très impliqué.

Comment se passe la traduction d’une norme internationale ? Méthode, outils, travail collaboratif, implication du W3C : suivez-nous dans les coulisses de la création de cette traduction essentielle.

Contexte

En juin 2018, le W3C publiait la version 2.1 des Règles pour l’accessibilité des contenus Web, les Web Content Accessibility Guidelines 2.1 (WCAG).

Si la version 2.0 de cette norme internationale d’accessibilité numérique avait déjà été traduite en français et agréée par le W3C, il fallait mettre à jour cette traduction en prenant en compte les évolutions apportées par la version 2.1.

Mais en 2021, 3 ans après la publication des WCAG 2.1, la traduction en français manquait toujours à l’appel.

C’est pourquoi, devant la nécessité de poursuivre les travaux de traduction initiés pour les WCAG 2.0, Access42 s’est portée volontaire pour coordonner les travaux de traduction des WCAG 2.1.

Ainsi, en juillet 2021, nous avons publié officiellement notre intention de devenir LTO (Lead Translating Organization), c’est-à-dire l’organisation coordinatrice de la traduction en français des WCAG 2.1. En septembre 2021, le W3C validait notre candidature.

Pourquoi une traduction en français des WCAG 2.1 ?

Une traduction en français des WCAG au fur et à mesure de leur évolution est essentielle.

En effet, si le RGAA [1] est la référence légale en France, c’est une transposition opérationnelle de la norme internationale WCAG.

Mais c’est bien la norme WCAG, et non le RGAA, qui est référencée dans certaines lois dont la France dépend, notamment la norme européenne EN 301 549 (PDF – 2,3 Mo), à laquelle fait référence la directive européenne relative à l’accessibilité des sites internet et des applications mobiles des organismes du secteur public.

Dans ce contexte, une traduction en français des WCAG 2.1 est utile à plusieurs niveaux :

  • créer un vocabulaire commun : pouvoir se référer à WCAG en français lorsque l’on souhaite s’exprimer à propos de l’accessibilité numérique à un niveau plus global que la France (en Europe, mais également au niveau international) ;
  • interpréter le RGAA de manière plus sûre : permettre aux personnes francophones impliquées de près ou de loin dans l’accessibilité numérique d’interpréter le RGAA à la lumière des WCAG, puisque les critères RGAA sont issus des critères WCAG.

Déroulement du processus de traduction des WCAG en français

1. Première version de la traduction, relue par une traductrice professionnelle

Pour traduire en français les WCAG 2.1, Access42 n’est pas partie de zéro : notre travail s’est basé sur la traduction en français agréée des WCAG 2.0, à laquelle nos collègues Sylvie Duchateau et Jean-Pierre Villain avaient déjà participé.

Parmi nous, Sylvie Duchateau et Audrey Maniez sont donc parties sur la traduction des WCAG 2.0, qu’il ne fallait pas retraduire puisqu’elle avait déjà été validée et agréée par le W3C.

Ce travail de traduction s’est concentré sur les modifications et les nouveautés. Les nouveaux textes et les paragraphes modifiés dans les WCAG 2.1 ont été extraits et traduits par Audrey.

Cette première version de la traduction 2.1 a ensuite été transmise à une traductrice professionnelle pour relecture. Une seconde relecture a ensuite été effectuée par d’autres membres de l’équipe d’Access42.

2. Constitution du comité de relecture et de validation de la traduction

En parallèle, durant l’été 2021, Access42 a constitué un comité de relecture et de validation de la traduction, en contactant différents organismes susceptibles d’en faire partie (stakeholder organizations).

C’est une étape importante exigée par le W3C pour qu’il puisse autoriser la procédure de traduction d’un de ses standards dans une langue autre que l’anglais. En savoir plus : Steps for the Publication of Authorized W3C Translations.

Pour constituer un comité de relecture et de validation représentatif, il était nécessaire de choisir des organismes œuvrant autant au sein du secteur public que privé, qu’il s’agisse d’instituts de recherche ou d’entreprises spécialisées en accessibilité numérique.

En outre, ces organismes devaient être représentatifs de divers pays et zones géographiques francophones.

En septembre 2021, 42 entités belges, françaises, luxembourgeoises, suisses, québécoises, du Qatar et des Émirats arabes unis étaient parties prenantes du comité de relecture et de validation de la traduction. La liste a été un peu modifiée depuis, vous pouvez consulter la liste mise à jour des membres du comité sur la liste générale des traducteurs et traductrices du W3C.

3. Utilisation de Gitlab pour organiser les échanges

Afin de structurer les échanges et d’en garder la trace, nous avons utilisé la plateforme Gitlab.

Chaque membre du comité de relecture et de validation avait un accès dédié pour commenter toutes les propositions de traduction au fur et à mesure.

Un ticket (« issue ») a été créé pour chaque nouveau critère et chaque nouvelle définition de glossaire, mais aussi pour les nouveaux textes introductifs des WCAG 2.1, les passages modifiés et les suppressions.

L’utilisation de Gitlab a permis de simplifier et de mieux structurer le travail de traduction que lors de la traduction des WCAG 2.0 [2], grâce à la création de tickets et de commentaires.

Au total, cette traduction aura demandé un peu plus d’une centaine d’issues !

4. Processus de relecture

La relecture de la traduction en français des WCAG 2.1 a été effectuée entre octobre 2021 et mars 2022.

Nous avons mis en place un rythme de relecture hebdomadaire, en soumettant à relecture un ou deux critères et leurs définitions associées chaque semaine.

En moyenne, chaque ticket était traité dans la semaine. Ce rythme est admirable, étant donné que ce travail de traduction est un travail bénévole, tant du côté d’Access42 que des membres du comité de relecture.

S’il a pu être parfois compliqué pour certaines personnes d’intervenir autant qu’elles l’auraient souhaité, le groupe a été vraiment réactif et impliqué dans les décisions.

À chaque itération, Access42 proposait quant à elle un résumé des remarques obtenues et des suggestions de modifications à la suite des débats soulevés, si nécessaire.

Lorsqu’un consensus était atteint, le texte validé était publié sur le projet de document global. Ce document a permis de visualiser la traduction finale, et tous les membres du comité de relecture y avaient accès.

Certains points de traduction, plus complexes, ont nécessité des discussions durant parfois plusieurs semaines. Par exemple, la définition de « motion animation » nous a donné du fil à retordre. Pour finir, nous avons choisi « animation basée sur le mouvement », en demandant notamment l’avis de personnes spécialisées dans l’animation.

Nous avons aussi dû, une fois ou deux, demander l’avis du W3C concernant des passages pour lesquels nous avions différentes interprétations.

En parallèle, nous avons publié régulièrement l’état d’avancement de la traduction sur notre blog, ainsi que sur Twitter et LinkedIn.

5. Derniers ajustements et relecture finale

Quand le comité de relecture et de validation a été prêt à finaliser et partager la traduction complète, Access42 s’est basée sur le framework du W3C pour créer le document HTML correspondant.

Leur script permet d’automatiser certaines tâches, comme la création des ancres vers les critères et les définitions de glossaire, mais aussi tout le codage HTML.

Le document ainsi généré répond aux exigences de la charte graphique du W3C et contient des permaliens vers les différentes parties du document : liens, titres de chapitres, critères, définitions de glossaire, etc.

Une fois tout cela fait, l’équipe d’Access42 a effectué une dernière relecture du document final.

6. Publication de la traduction candidate

Le 4 avril 2022, la traduction candidate des WCAG 2.1 a été publiée et nous avons demandé au W3C de lancer l’appel à commentaires publics dans la foulée. Celui-ci a duré jusqu’au 6 mai.

24 commentaires seulement ont été soumis dans ce cadre : ils sont archivés sur la liste du W3C dédiée aux traductions françaises candidates. Ce faible nombre de retours s’explique par l’important travail fourni en amont de la relecture publique par le comité de relecture et de validation.

Ces commentaires publics relèvent de 3 catégories :

  1. des commentaires relatifs à des contenus venant des WCAG 2.0. Ces commentaires n’ont pas été pris en compte, car ils concernaient des contenus déjà validés par la traduction agréée par le W3C. En effet, le groupe de relecture avait décidé que ces contenus ne seraient modifiés que s’ils contenaient des erreurs de traduction, des contresens ou des oublis. Dans le cas contraire, ils ne seraient pas pris en compte ;
  2. des commentaires relatifs à des erreurs typographiques ou d’orthographe et des erreurs dans les ancres de certains liens. Ces erreurs ont été corrigées ;
  3. des commentaires concernant des contresens, des propositions de reformulation ou des oublis de traduction. Cette dernière catégorie de commentaires a été traitée par le groupe de relecture, qui s’est concerté pour proposer de nouvelles formulations.

Les modifications ont ensuite été répercutées dans une nouvelle version de la traduction candidate, datée du 18 mai 2022.

Cette version a aussi intégré la correction des erreurs indiquées dans l’ancienne page d’errata des WCAG 2.0 :

C’est donc cette nouvelle version qui a été soumise pour validation finale aux membres du comité de relecture. Sur les 41 organismes faisant toujours partie du comité de relecture, 39 ont validé la traduction finale.

À l’issue de cette validation, Access42 a publié un résumé de l’appel à commentaires publics sur la liste générale des traducteurs et traductrices du W3C et sur la liste du W3C dédiée aux traductions françaises candidates.

Ce résumé a indiqué les commentaires ayant été traités et a confirmé la validation de cette nouvelle itération de la traduction par le comité de relecture.

À la suite de ce résumé, nous avons transmis les droits de la traduction au W3C, qui l’a enfin publiée le 11 juillet 2022 en tant que traduction agréée en français des WCAG 2.1 ! 🎉

7. Et après ?

Maintenant que la traduction agréée est publiée, il n’est plus possible de modifier le document final.

Néanmoins, si vous constatez des erreurs, il vous est toujours possible de nous les signaler par e-mail à l’adresse trad-wcag21@access42.net.

Le cas échéant, les erreurs éventuelles seront alors publiées dans le document d’errata et prises en compte lors d’une future mise à jour de la traduction.

Conclusion

Pour nous, chez Access42, coordonner la traduction en français des WCAG 2.1 aura été un travail passionnant.

D’une part, il a suscité beaucoup d’échanges constructifs et amicaux autant sur la compréhension du texte et l’interprétation des critères que sur des aspects aussi précis que la microtypographie.

Confronter plusieurs profils de relecteurs et relectrices avec des expériences différentes a permis de déceler et de rectifier un maximum de divergences de compréhension et toutes les ambiguïtés que peut comporter une norme et ce, d’autant plus qu’elle est en anglais !

D’autre part, ce travail nous a aussi permis de mettre en place un processus bien défini pour les traductions. Il pourrait être réutilisé pour de futurs travaux collaboratifs de traduction.

En effet, le W3C prévoit de publier la version 2.2 des WCAG en septembre 2022. Access42 se tient d’ores et déjà prête à relever le défi et à coordonner leur traduction en français dès publication, aux côtés d’un nouveau comité tout aussi actif et sympathique.

Access42 remercie très sincèrement les membres du comité de relecture et de validation pour leur implication et leur participation active tout au long de la traduction.

Sur notre blog, faites connaissance avec le comité de relecture et de validation en découvrant les interviews de plusieurs confrères et consœurs francophones ayant participé à la traduction en français des WCAG 2.1 :

Bonne lecture et à bientôt !

Notes

[2À l’époque de la traduction des WCAG 2.0, il avait fallu utiliser un wiki « bricolé à la main » et tout était saisi dans un bloc-notes. Même si le validateur HTML avait été utilisé à la fin pour corriger les éventuelles erreurs de code, tout ce travail fait main avait pris énormément de temps.